Legende feu

Les scouts ont mis la flamme,
Au bois résineux
Ecoutez chanter l’âme
Qui palpite en eux

Ref: Monte flamme légère,
feu de camp si chaud, si bon,
Dans la plaine ou la clairière,
Monte encore et monte donc,
Monte encore et monte donc,
Feu de camp si chaud, si bon

2 – J’étais jadis un prince
Perfide et méchant
Dépeuplant la province
Des petits enfants.

3 – Me tendit ses embûches
L’enchanteur Merlin
M’enferma dans les bûches
Du grand bois voisin.

4 – Depuis lors je dévore
Tout autour de moi
De me voir prés d’eclore
On tremble d’effroi.

5 – Mais des arbres qui flambent
Je suis prisonnier
Et mes bras et mes jambes
Brulent tout entiers.

6 – Ce terrible supplice
M’a bien converti,
Et pour votre service
Me suis fait petit.

7 – Je m’installe dans vos chambres
A votre foyer
Pour réchauffer vos membres
Et vous égayer.

8 – C’est moi qui vous éclaire
Dans les longues nuits
Qui vous rend plus légères
La peur et la pluie.

Version italienne

Splende il fuoco nel cerchio degli esplorator,
ascoltate la voce dalle fiamma d’or.

Sali al ciel, fiamma leggera,
del gran fuoco caldo e buon.
Sotto i pini o alla brughiera
sali in alto e sali ancor.
Sali in alto e sali ancor,
fuoco dell’esplorator.

Ero un principe un giorno perfido e sleal
e spargevo d’intorno il dolore e il mal.

Sali al ciel, fiamma leggera…

D’un gran mago l’incanto tosto mi punì
e nei tronchi del bosco mi rinchiuse un dì.

Sali al ciel, fiamma leggera…

Da quel giorno nei tronchi prigioniero io son
e costretto a soffrire freddo e solleon.

Sali al ciel, fiamma leggera…

Nell’ardor della fiamma mi consumo qui
e col ceppo che arde brucio anch’io ogni dì.

Sali al ciel, fiamma leggera…

Dal tremendo supplizio convertito son
e per l’uomo divengo fuoco caldo e buon.

Sali al ciel, fiamma leggera…

Sia che arda al bivacco o nel focolar
la mia anima brucia, luce e caldo dà.

Sali al ciel, fiamma leggera…

Leave a Reply