Nous arrivons souplement

1er couplet

Nous arrivons souplement
Tous sur une file
Poussant notre hurlement
De façon civile.
Tous en cercle dans l’arène :
(Hou! Hou! viv’la Cheftaine !)
Nous sautons sur nos deux pieds !
(Hou! Hou! viv’ le Louv’tier !)
(Variante : viv’ le sizenier !)


2e couplet

Tous, assis à croupetons,
Sans tirer la langue,
Gravement nous écoutons :
AKELA harangue !
Mais s’il nous sert des rengaines,
(Hou! Hou! viv’la Cheftaine !)
Nous dormons sans sourciller !
(Hou! Hou! viv’ le Louv’tier !)


3e couplet

Nous sommes disciplinés,
Jusqu’au bout des ongles,
Observant en Loups bien nés
La Loi de la Jungle,
Lorsque RAKSHA nous emmène.
(Hou! Hou! viv’ la Cheftaine !)
Nul ne voudrait l’ennuyer.
(Hou! Hou! viv’ le Louv’tier !)


4e couplet

Instruits par le vieux BALOO,
Que veut-on qu’il dise,
S’il échappe aux Petits-Loups
Quelque… balourdise ?
Devant nos minces fredaines
(Hou! Hou! viv’ la Cheftaine !)
De notre âge il a pitié ;
(Hou! Hou! viv’ le Louv’tier ‘)


5e couplet

Pour devenir de bons Loups,
Des bêtes utiles,
BAGHEERA nous apprend tout,
Tant elle est subtile.
Elle a des jeux par centaines,
(Hou! Hou! viv’ la Cheftaine !)
Des histoires par milliers.
(Hou! Hou! viv’ le Louv’tier !)


6e couplet

Quand la lune à l’horizon
Sort du bois qui bouge ;
Nous dansons sur le gazon
Devant la Fleur-Rouge :
Les passants qui se promènent
(Hou! Hou! viv’ la Cheftaine !)
S’arrêtent pétrifiés.
(Hou! Hou! viv’ le Louv’tier !)


7e couplet

Nous imitons de KAA
Le corps qui se vautre,
Ondulant cahin-caha.
L’un derrière l’autre.
Nous sifflons à perdre haleine
(Hou! Hou’ viv’ la Cheftaine !)
Tant que son corps reste entier,
(Hou’ Hou! viv’,Je Louv’tier !)


8e couplet

Les flatteurs n’ont pas acquis
Droit à nos suffrages,
Nous chassons les TABAQUIS
De notre entourage ;
Des chacals à face humaine
(Hou! Hou! viv’ la Cheftaine !)
Déblayons notre sentier :
(Hou! Hou! viv’ le Louv’tier !)


9e couplet

Dieu nous garde d’être amis
Des gens BANDAR-LOG…UE
Quel malheur qu’il les ait mis
Dans son catalogue !
Ils courent la prétantaine
(Hou! Hou! viv’ la Cheftaine !)
Et ne sav’nt pas travailler
(Hou! Hou! viv’ le Louv’tier!)


10e couplet

Nous détestons SHERE KHAN,
Le tigre féroce,
Qui n’a rien d’un gentleman,
Et fait peur aux gosses.
Oui, va, MowgIi nous entraîne,
(Hou! Hou ! viv’ la Cheftaine !)
Nous aurons ta peau rayée !
(Hou! Hou! viv’ le Louv’tier !)


11e couplet

Pour avoir trop aimé l’or
Qui tourne la tête,
Quand Nabuchodonosor
Fut changé en bête,
Sept ans et sept quarantaines
(Hou! Hou ! viv’ la Cheftaine !)
Il marcha sur quatre pieds.
(Hou! Hou ! viv’ le Louv’tier !)


12e couplet

Mais pour nous c’est différent,
Et Loups que nous sommes,
En jouant on nous apprend
A devenir hommes !
Et cela vaut bien la peine
(Hou! Hou! viv’ la Cheftaine !)
D’être Louv’teaux quatre années !
(Hou! Hou! viv’ le Louv’tier !)

Musique Théodore Botrel (sur l’air de Le fil cassé)
Paroles Jacques Sevin
Écrit en 1923

Leave a Reply